République Tunisienne

République Tunisienne

Ministère du Commerce

Les changements des modes de consommation en Tunisie

Les changements des modes de consommation en Tunisie

 
Représentant 62% du PIB en Tunisie en 2009 et plus de 60% du revenu total des ménages, la consommation privée occupe une place de première importance parmi les grands agrégats économiques et joue un rôle prépondérant dans la dynamique économique. Ses fluctuations ont un impact direct et indirect sur le niveau de la production et sur celui de l’emploi. La raison pour laquelle qu’on lui attribue habituellement le qualificatif de «principal moteur de l’économie ».
 
La consommation n’est pas figée, au-delà d’une partie incompressible de besoins élémentaires, il existe dans la consommation une part relativement élastique. Celle-ci peut se contracter, s’ajuster ou se dilater en fonction généralement de facteurs environnementaux conjoncturels. Les variations conjoncturelles de la consommation jouent un rôle important dans la dynamique économique à court terme pour pallier à la baisse de la demande extérieure du pays et pour relancer la croissance économique lors des crises conjoncturelles.
 
Pour autant, c’est la dynamique à long terme de la consommation tant à l’échelle de son volume que de sa structure qui requière le plus grand intérêt. Ces évolutions correspondent à des transformations profondes des modes de vie et des comportements. La simple comparaison de ce qui se consommait en Tunisie au début des années 1980 avec la consommation d’aujourd’hui met en évidence des changements économiques et sociaux considérables intervenus en quelques décennies.
 
Si le niveau de la consommation des ménages est en progression nette au cours des années grâce principalement à l’amélioration du niveau de vie, l’analyse de cet agrégat entre les périodes 1980 et 2010 marque principalement une évolution qualitative de la consommation se traduisant par une nouvelle structure des dépenses : l’alimentation, qui représentait 40% du budget de consommation des ménages en 1990, en constitue aujourd’hui 29.4%. Les dépenses de transports et de télécommunications sont par ailleurs en nette progression.
 
Ces mouvements à l’œuvre au cours de cette période résultent d’une multitude de facteurs : augmentation du niveau et de l’espérance de vie, réduction du taux de natalité, croissance du nombre de femmes actives, baisse du nombre moyen de personnes par foyer, L’urbanisation, les progrès techniques etc…Ces facteurs ont eu des conséquences directes sur les modes de vie et sur le comportement de consommation.
 
Ainsi, étudier la consommation afin de cerner les questions majeures qui se posent à la société tunisienne aujourd’hui, oblige à examiner les grands événements économiques et les mutations socio-culturelles de ces dernières années afin de mieux comprendre les facteurs dynamisant et ceux freinant l’évolution dans le court et le moyen terme de la consommation.
 
Un autre angle d’analyse consiste à rendre compte de la diversité des situations et des évolutions individuelles et leur incidence sur les comportements socio-économiques des 14 individus : qualité de l’alimentation, qualité des soins, l’accès au logement, l’accès à la culture… Cette analyse se fera à travers de nouvelles approches de segmentation et de typologies des consommateurs qui contribuera à mieux cerner les groupes d’individus en matière de consommation, tant sur le plan démographique, social, culturel…
 
Devant l’importance économique et sociale du sujet, on comprend aisément le soucis de l’Institut National de la Consommation à chercher à réaliser une étude de synthèse sur l’évolution du comportement de consommation chez les Tunisiens. Les objectifs spécifiques de cette étude sont :
 
  • De rapporter les principales mutations économiques et socioculturelles de la société Tunisienne au cours des trois dernières décennies et leurs impacts sur le comportement de consommation.
  • De dresser les tendances générales de consommation chez les Tunisiens, notamment en ce qui concerne les nouvelles technologies et d’autres services et loisirs afin d’en relever certaines projections sur les attitudes futures de consommation chez les Tunisiens.
  • Cette étude permettra enfin d’établir des relations causales entre le nouveau mode de consommation des ménages et certaines régularités et/ou irrégularités constatées principalement au niveau sanitaire mais aussi au niveau des Finances des ménages, des relations sociales et du bien être des individus et enfin au niveau plus global de l’économie nationale, afin d’y apporter les réponses adéquates.

Les changements des modes de consommation en Tunisie

Date de publication: 
05/12/2014
Auteur: 
INC